Bonjour Việt Nam

Est le titre d’une chanson de Marc LAVOINE et de Yvan Coria
  <

Raconte-moi ce mot étrange et difficile à prononcer

Que je porte depuis que je suis née.

Raconte-moi le vieil empire et le trait de mes yeux bridés,

Qui disent mieux que moi ce que tu n’oses dire.

Je ne sais de toi que des images de la guerre,

Un film de Coppola et des hélicoptères en colère.

Un jour, j’irai là-bas, un jour dire bonjour à ton âme

Un jour, j’irai là-bas te dire bonjour, Vietnam

Raconte-moi ma couleur, mes cheveux, et mes petits pieds,

Qui me portent depuis que je suis née.

Raconte-moi ta maison, ta rue, raconte-moi cet inconnu,

Les marchés flottants et les sampans de bois.

Je ne connais de mon pays que des photos de la guerre,

Un film de Coppola et des hélicoptères en colère.

Un jour, j’irai là-bas, un jour dire bonjour à mon âme.

Un jour, j’irai là-bas te dire bonjour, Vietnam.

Les temples et les Bouddhas de pierre pour mes pères,

Les femmes courbées dans les rizières pour mes mères,

Dans la prière, dans la lumière, revoir mes frères,

Toucher mon âme, mes racines, ma terre.

 

Un jour, j’irai là-bas, un jour dire bonjour à mon âme.

Un jour, j’irai là-bas te dire bonjour, Vietnam.

Te dire bonjour, Viêt-Nam.

 

Bonjour vietnam

– Auteur Marc Lavoine

– Mots vietnamiens: Lê Tự Minh

S’il vous plaît dites-moi, à leur sujet, le nom que j’ai apporté,

Je veux retourner à la campagne que j’espère toujours.

Mon coeur a voulu connaître mon pays, combien d’années ce pays a été.

En regardant mes yeux, je suis retourné à ma source.

Et par Coppola, je suis désolé pour ma patrie,

Les hélicoptères volaient très haut, dévastant de petits hameaux.

Le désir de visiter le lieu sacré.

J’espère que la patrie me livrera.

Le rêve vient.

Mon coeur aime, Vietnam.

 

Parlez de cheveux noirs, de petits pieds,

et ma couleur de peau et le jour et la nuit ont grandi avec moi.

Et j’espère que mes pieds se lèveront dans des endroits où je ne suis jamais allé auparavant,

Entendre la douce chanson folklorique glisser sur la rivière.

Et je viens de connaître mon pays à travers un film.

Les gens ont caché ma patrie, cultivé avec bonheur dans les paroles

Le désir de visiter mon pays.

Ma patrie est absente depuis des années.

Le rêve vient.

Mon coeur aime le Vietnam.

 

Je suivrai mon père pour visiter le village, mes ancêtres.

Suivez les rêves de voler sur de vastes champs de rizières.

Je vois, mon cher ici et là.

J’aime les arbres avec des racines, j’aime mon pays.

Le désir de visiter mon pays.

J’espère que la patrie me livrera.

Je vais visiter les rivières.

Pays vert du Vietnam.

Le désir de visiter le lieu sacré.

J’espère que la patrie me livrera.

Envie de visiter.

Mon coeur aime le Vietnam.

Mon coeur fait écho au vietnamien.

Mon coeur, bonjour, Vietnam.